Les Bateaux

 

Tante Fine

Le Tante Fine, diminutif de Tante Joséphine est un ancien dundee langoustier de Plouhinec. C’est un des derniers dundee à avoir été fabriqué de façon traditionnelle avec une coque en chêne.

Histoire

Le langoustier Tante Fine a été construit en 1960 et lancé en juillet 1961 à Plouhinec en face d’Audierne, en partie financé par la tante Joséphine de trois marins pêcheurs, d’où son nom de baptême. Il a fait ses campagnes de pêche à la langouste le long des côtes de Mauritanie et au thon à la ligne dans le golfe de Gascogne. Ces techniques de pêche révolues, il pêche aux casiers en Bretagne Nord et jusqu’en Mer d’Irlande jusqu’en 1986.

Jugé trop vieux, il est resté à l’abandon à quai de Perros-Guirec. Il était dans l’état d’épave quand l’association fécampoise ISMM/AFDAM l’a découvert et en a fait l’acquisition en 1991.

Restauration

Il a été restauré au chantier naval de Fécamp à partir de plans de vieux gréements locaux. Plus de 10 000 heures de travail ont été nécessaires pour sa remise en état dans le cadre de chantiers de jeunes et de réinsertion.

Navigation

Il connaît sa première croisière en 1996 pour se rendre au rassemblement de Brest. S’ensuivent alors de nombreux projets à but social dont 3 participations à la Tall Ship Race que la Tante Fine remporte en 2002 avec de jeunes fécampois à son bord.

Actuellement

Aujourd’hui il est limité aux navigations devant Fécamp, il peut accueillir 32 passagers à son bord sur des sorties de 2 à 4 heures.


Michel et Patrick (Mil’Pat)

Le Michel et Patrick dit le Mil’Pat, est un ancien langoustinier du Guilvinec. C’est un des rares représentants des « malamoks », bateaux de pêche artisanaux et polyvalents construits en Pays Bigouden de 1930 à 1970.

Histoire

Il fut lancé en 1962 pour pratiquer la pêche, essentiellement en mer d’Irlande et dans le Finistère sud. Il avait une coque en chêne, deux mâts de charge et un chalut à potences latérales. Il était équipé d’un moteur Baudouin de 160 ch (lancement à air comprimé) et possédait une cale de 25 m3.
Son immatriculation de pêche était G 8025 puis GV 302652(quartier maritime de Guilvinec).

Désarmé en 1988, il est racheté en 1990 par un club de plongée.

Dès 1994, après une refonte totale, il est reclassé en 2e catégorie de plaisance. Il participe aux fêtes maritimes de Douarnenez en 1996.

Restauration

Après une période d’inactivité à Sainte-Marine sur la rivière Odet, il se dégrade très vite. Par un contrat de 15 ans, l’Association fécampoise pour le développement des activités maritimes (AFDAM) l’obtient en exploitation sous promesse de le remettre en état comme voilier de plaisance. En outre, le Michel et Patrick servira en remplacement de la Tante Fine, qui doit être rénovée, pendant la durée du chantier. Il arrive à Fécamp le 7 juillet 2001.

Le port de Fécamp ne disposant plus de slipway, le chantier de restauration s’est déroulé sur le terre-plein du bassin Bérigny. Les travaux de charpenterie de marine furent importants car le bateau était, après expertise, en moins bon état qu’il ne paraissait. Cela fut une attraction appréciée des visiteurs du port.

Le chantier existera pendant 11 ans et aboutira sur un voiler traditionnel en parfait état. L’ancienne cale de pêche a été aménagée en lieu de vie tout confort : cuisine, couchettes, salle de bain, grande table familiale

Actuellement

C’est ce voilier qui assure l’ensemble des activités croisières de l’association.

Sa capacité d’accueil est de :
• 28 passagers en sortie devant Fécamp
• 12 passagers en croisière

 

Facebook
Contact

AFDAM Association Fécampoise de Développement des Activités de Mer
39 QUAI BERIGNY
FECAMP, 76400
France
02 27 30 67 53
contact@afdam.com

Afdam